Partagez | .
 

 one more night. (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:12

jules phoenix wilson
everyday is my birthday cause bitches love cake


PRÉNOMS : Jules Phoenix. Le deuxième prénom, il ne l'a jamais aimé. Sérieusement, à quoi pensaient ses parents quand ils lui ont donné le nom d'une ville des Etats-Unis ou celui d'un animal qui crame tout le temps ? + NOM : Wilson. + AGE : vingt ans. + NATIONALITÉ : anglais de pure souche. + ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. + DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le dix-huit février à Leeds. + ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE : blogueur mode, lifestyle, youtubeur... il jongle entre les deux, c'est un trend starter, les gens suivent ce qu'il fait parce que c'est lui qui lance la mode. Un peu une it-girl, mais version mec. On le voit partout, on sait pas réellement ce qu'il fait ni comment il gagne son argent, mais il réussit quand même dans la vie. + STATUT CIVIL : parfaitement célibataire. + GROUPE : jean-paul gaultier. + CAMP : later

AVIS SUR LA MODE :
la mode, c'est littéralement ce qui le fait vivre. Jules trouve ça inspirant, c'est la créativité à l'état pur qui se met à parler. Les couleurs, les étoffes, les formes, tout est synonyme de beauté et d'imagination. Réinventer une collection. Le pouvoir de déterminer ce qui est beau ou non. C'est fascinant la mode, un peu effrayant aussi, mais le garçon s'est entièrement plongé dans ce monde.

TON STYLE VESTIMENTAIRE :
Plutôt du genre jeune adolescent un peu plus stylisé, le garçon ne jure que par les slims et t-shirts ou débardeurs à l'effigie de ses groupes préférés. C'est rock'n'roll, ça sent la liberté et la rébellion, ce qui suit bien son caractère volage et je m'en foutiste. Il s'habille comme il l'aime.

ATTACHEMENT AU STYLE :
Jamais Jules ne se permettrait de sortir sans avoir choisi au préalable sa tenue. Ça fait très superficiel dit comme ça, mais il ne se sent pas en confiance sans une tenue qu'il n'a pas choisie. Pourtant, on ne dirait pas, vu comment il s'habille parfois. En fait, tout est travaillé pour donner un aspect négligé... aspect qui met parfois une heure à construire.

TA DERNIERE TENDANCE :
Les t-shirts à effigie de groupes. Il est dans sa phase adolescent-rebelle niveau vestimentaire, alors quoi de mieux pour le montrer que de porter des fringues avec les noms de ses artistes préférés ? Tous de vieux groupes, pour un côté vintage et un peu grunge.

TON ICÔNE MODE :
La personne qu'il adore le plus, c'est Alexa Chung. S'il pouvait se changer en fille ne serait-ce qu'une journée, ça serait elle qu'il prendrait sans aucun doute. Elle s'habille simplement, elle a toujours les basiques qu'il lui faut, elle semble avoir la tête sur les épaules, et pour parfaire le tout, la demoiselle a des jambes d'enfer.







LES ANECDOTES


il passe souvent la main dans ses cheveux, pour n'importe quelle raison + bordélique au plus haut point, son appartement est un vrai chaos, pour le malheur de son frère, qui est aussi son coloc + c'est un grand fan d'Aerosmith + il n'a jamais perdu à un jeu de société, personne de son entourage n'arrive à comprendre comment + d'ailleurs, d'une manière générale, il déteste la défaite + il mange très souvent des bananes + il a du mal à sortir sans ses converses ou ses vans + il a un chapeau qu'il adore et qu'il porte souvent + jules déteste entendre un ballon éclater + il joue au frisbee avec les vinyles de ses parents, ceux des groupes qu'il ne supporte pas + il adore écrire des articles pour son blog + le garçon n'a jamais vraiment aimé tout ce qui se rapportait au système scolaire + il a un problème avec les jambes. jules aime les jambes des filles + en fait, pour faire plus court, jules aime les filles + il a une collection impressionnante de cactus chez lui + ça fait maintenant deux ans qu'il vit tout seul et les relations avec ses parents ne sont pas toujours au beau fixe, mais en général ils le supportent + il a deux soeurs et deux frères. c'est l'enfant du milieu. + il adore la pizza +

CARACTÈRE DU PERSONNAGE


La première chose que l'on remarque à propos du garçon, c'est qu'il a beaucoup d'humour. Drôle, piquant ou même méchant, il se décline sous toutes les formes et c'est difficile d'y échapper. En général, ses amis ont l'habitude et ne s'en formalisent pas. En parlant d'amis, le garçon a un carnet d'adresse plutôt étendu, dans tous les domaines possibles, simplement parce qu'il est quelqu'un qui respire la joie de vivre et qu'on ne peut que l'apprécier. Il possède un certain charme, les femmes diront, charme dont il joue bien entendu, mais jamais à outrance. Il est apprécié de tout le monde, et c'est bien entendu réciproque : on ne l'a jamais vu détester quelqu'un. Encore jeune dans sa tête, il peut par contre se révéler invivable, énervant et prend plaisir à jouer l'adolescent rebelle et immature, ce qui lui cause parfois problème avec les figures d'autorité qu'il connaît... en fait il déteste devoir obéir à quelqu'un, qui que ce soit, et ça l'emmène souvent dans des situations ardues. De plus, têtu comme il l'est, ça ne lui viendrait jamais à l'esprit de s'excuser. Mais en général, c'est un garçon qu'on aime avoir à ses côtés, pour son caractère pétillant et amical avec tout le monde. San compter son sens de l'imagination, qui ne semble pas avoir de limites. Les jaloux diront qu'il prend tout à la légère et qu'il n'est jamais sérieux. Ils n'ont peut-être pas tort.

Code:
<div class="img3info">✽  ashton irwin<span><center> - jules p. wilson - <br><a rel="nofollow" target="_blank" class="postlink" href="http://getthelondonlook.forumactif.org/u11"><div class="lienbullebot">mp cette personne</div></a></center></span> </div>

pseudo & prénom :
c'est toujours moi, agile beast. aka June, la fille qui vous aime trop chou 
âge :
dix-huit ans, j'suis jeune et tout, mais majeure quand même, donc c'est bien pervers 

pays :
france, le nord pour être plus précise, j'habite dans cette grande ville qu'est Lille héhé.

type de personnage :
inventé, direct sorti de ma petite tête. bril2 

où as-tu connu le forum :
sur bazzart, en fait je stalke meijy siffle 

ce que tu en penses :
il est beau, parce que londres + la mode = PERFECTION coeur1  coeur1  coeur1 

petit mot de la fin :
PIZZA.



codes par get the london look, toute reproduction est interdite


Dernière édition par Jules P. Wilson le Dim 11 Mai - 19:18, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:12

this is the story of my life
you are my getaway, you are my favorite place
Il les regardait de ses petits yeux émerveillés. À deux ans, Jules n'avait pas encore le droit de faire partie de leurs jeux, mais il suivait Dahlia et Ethan à la trace, spectateur fidèle. On le voyait rire et applaudir dès que les jumeaux faisaient quelque chose et bien évidemment, ils aimaient la présence du petit, de plus c'était un moyen de lui apprendre à faire la même chose plus tard. Il était déjà un peu complice, acceptant d'exécuter les quelques ordres qu'on lui donnait. « Jules, tu peux me passer tes feutres ? » lui avait demandé Dahlia. Le garçon hocha la tête sans rien répondre et partit chercher ceux qui étaient restés sur la table, pour enfin revenir et les donner à sa grande soeur. Ethan en prit plusieurs, mais conscient que le plus jeune voulait lui aussi s'amuser, il lui en redonna un. « Tiens, tu vas pouvoir participer aujourd'hui. » Il n'en fallut pas plus pour que le petit saute de joie et babille quelques mots, heureux comme si c'était le soir du réveillon. Les parents étaient tous les deux dans la cuisine et avaient laissé les trois dans le salon, ce qui était une grossière erreur -qu'ils commettaient souvent d'ailleurs-. Au bout d'un moment, ils n'entendirent plus rien et s'inquiétèrent de ce silence. Ils avaient raison, puisque leur progéniture était en train de décorer les murs du salon d'une frise assez étrange et pour le moins bariolée, un travail d'équipe apparemment, puisque les trois s'efforçaient de dessiner du mieux qu'ils pouvaient. La femme, alors enceinte de son quatrième enfant, ouvrit la bouche mais ne cria pas, trop choquée de voir le spectacle qui s'offrait à ses yeux. Quatre ans et ils étaient déjà intenables, entraînant le plus jeune dans leurs coups. Ce fut quand le père toussota que les enfants se retournèrent, les yeux écarquillés. Ethan eut seulement le temps de chuchoter « Oups... » avant de se faire attraper avec les deux autres et de se faire punir. Heureusement, la quasi-totalité des dessins purent être enlevés et le mur retrouva sa blancheur naturelle, même s'il y a toujours une petite trace de l'art abstrait de Jules. On peut voir quelques traits de couleur bleue presque sur le plancher, que malheureusement rien n'a réussi à effacer.

« Dahlia chérie ? » cria le petit, assis sur son lit. « Elle est pas là. » lui répondit son grand frère du salon. Jules souffla, blasé. Il s'ennuyait. « Tu veux faire une partie de Street Fighter ? » ajouta Ethan, qui devait être dans le même état d'esprit. Pas la peine d'attendre une réponse, le Cook se précipita dans les escaliers et les descendit quatre à quatre, pour enfin se jeter à côté de son frère, qui lui tendit une manette en riant. Les jeux vidéos, c'était une institution chez les enfants, tout le monde s'y mettait, même Raphaël et Andy, les deux plus jeunes. « Elle est où Dahlia ? » demanda le garçon en attendant que le jeu démarre. L'autre haussa les épaules, il s'en fichait. « Partie faire les courses avec maman et les petits, normalement ils reviennent bientôt. » la partie commença et pendant qu'ils s'affrontaient, on n'entendait bientôt plus que des cris de joie ou de désespoirs sortant de la bouche des deux frères, changeant suivant l'évolution de la barre de vie de leur personnage. Puis on entendit la porte d'entrée s'ouvrir et une petite crier, Andy bien entendu. Dahlia arriva vers eux en courant et prit la place restante sur le canapé. « Je joue contre le gagnant ! » s'exclama-t-elle, les yeux brillants. Street Fighter, elle adorait ça. Elle s'approcha du frisé et il répliqua tout de suite « N'essaye même pas de me déconcentrer Dahlia, j'ai déjà remporté deux parties de toute façon. » ce qui la fit éclater de rire. « Il est trop nul à ce jeu-là Thanou, il se fait dégommer par tout le monde, je suis sûre que même bébé Andy pourrait avoir le dessus ! » « Allez-y moquez vous, famille indigne... » marmonna l'intéressé en faisant une grimace. Le garçon lui sourit et le serra dans ses bras, sans oublier d'attirer sa soeur contre lui au passage. Les jumeaux avaient onze ans, et lui neuf, mais deux ans de différence leur importaient peu. Ils étaient les trois premiers enfants de la famille, ceux qui avaient partagé leurs premiers jeux ensemble, les plus vieux ayant appris énormément de choses niveau bêtises au plus jeune. Ils étaient soudés, le câlin le prouvait, jusqu'à ce qu'Ethan brise ce moment en chatouillant sa jumelle, qui ne put s'empêcher de crier. « Hé, laisse ma soeur tranquille toi ! » s'esclaffa Jules, sautant sur les deux plus vieux, ce qui finit par créer une joyeuse bagarre absolument sans violence entre eux. Encore une fois, il fallut que leur mère les interrompe pour que le calme revienne. Elle arrêta le jeu vidéo, finit par éteindre la télévision, ce qui les mit de mauvaise humeur tous les trois. « Venez Dahlia et Jules, on va jouer dans ma chambre. » dit Ethan, boudeur. « Seulement si tu me laisses jouer avec ton vaisseau spatial ! » décréta sa jumelle, mais elle se leva tout de même. « Et moi, je pourrais avoir les legos indiens et cow-boys ? » poursuivit le garçon, enjoué, les suivant à la trace. Sept années avaient passé mais rien ne changeait finalement.

« Jules, y'a Raphaël qui essaye de me voler mon goûter ! » « Quoi ? Mais c'est même pas vrai arrête de mentir ! » Le plus vieux soupira. « Mais taisez-vous on va se faire repérer... » marmonna-t-il. Sa phrase eut l'effet désiré et les deux arrêtèrent de parler instantanément. Ils le regardèrent, attendant ses ordres. Jules regarda autour de lui puis leur fit un signe. « Vous avez toutes vos affaires ? C'est bon on s'en va, mais on se dépêche hein ! » Tous les trois se faufilèrent alors à l'extérieur du bâtiment puis longèrent les murs. Plus loin dans la rue, quand ils eurent de loin dépassé l'école, le plus grand se retourna vers son frère et sa soeur. « Bon alors, on va où, parc ou musée ? » Les réponses fusèrent. « Musée. » « Parc ! » l'autre soupira, il n'était pas sorti de l'auberge. Mais comme il était gentil et voulait contenter tout le monde, il se contenta de proposer « On a qu'à aller au musée pendant une heure, et après au parc ? De toute façon on a toute l'après-midi devant nous, du moment qu'on retourne à l'école pour cinq heures. » les cris de joie lui signifièrent qu'il avait résolu le problème. Prenant leurs mains, il les emmena alors tous les deux au musée, qui n'était pas très loin à pied. A dix ans, Jules venait de... sécher l'école, emmenant par la même occasion Raphaël, alors âgé de neuf ans, et Andy, six ans. Bien sûr qu'ils ne pensaient pas à mal. Ils voulaient juste s'amuser un peu, eux qui n'avaient encore jamais visité la ville seuls. Quoi de mieux que de le faire en trio ? Les quelques gens dans la rue s'étonnaient de voir des enfants si jeunes se balader, mais personne ne leur disait rien pourtant. C'est comme ça qu'ils se retrouvèrent à admirer des tableaux dont les noms et les auteurs leurs étaient inconnus. Ils en avaient plein les yeux, surtout le plus jeune des garçons, qui aimait déjà les choses culturelles à l'époque. Pendant une heure, ils arpentèrent les galeries du musée, commentant les oeuvres qu'ils voyaient, devenant curieux de tout. Eux qui n'y étaient jamais venu, c'était une sacrée découverte qui valait le détour. Puis, Andrea finit par lui reprendre la main. « On va au parc maintenant ? » Le plus vieux hocha la tête en souriant, attirant Raphaël vers lui pour qu'ils sortent du bâtiment. Un quart d'heure plus tard, ils y étaient, presques seuls puisque l'heure n'était pas habituelle pour des enfants. Il n'y avait que quelques personnes âgées, profitant du calme de l'endroit. Les trois se dirigèrent tout de suite vers le terrain de jeu, criant de joie. Le temps passa très vite, et bientôt Raphaël s'exclama « Jules il est quatre heure et demi ! On devrait rentrer non ? » Le grand acquiesça et ils repartirent comme ils étaient venus, retournant à l'école. Arrivés devant l'établissement, ils virent deux voitures de police, spectacle peu commun. « Oh non mais pourquoi c'est toujours quand on est pas là qu'il se passe des trucs intéressants ? » se plaignit Andy. Sauf que les voitures étaient pour eux, bien évidemment. Le directeur, après avoir constaté la disparition des trois enfants, avait paniqué et appelé directement les forces de l'ordre. Même les parents avaient quitté le travail, morts d'inquiétude. Autant dire qu'ils se firent disputer comme jamais ils ne l'avaient été. Le soir, tous les trois dans la chambre de Jules, celui-ci dit « On s'est bien amusés quand même. » et ils ne purent qu'être d'accord avec lui. « Dis Jules, je peux dormir avec toi ce soir ? » elle le regarda avec de grands yeux pleins d'espoirs et il ne put qu'aquiescer. « Génial, t'es le meilleur des frères ! » s'exclama Andy, heureuse.

La blonde leva les yeux au ciel, pour signifier que son vrai était définitivement con -à ses yeux-. « Excuse-moi mais je ne pense pas avoir besoin de conseils d'une fille qui se bloque dès qu'on lui parle de garçon. » répliqua le garçon d'un ton tranchant. La phrase eut le don de la mettre en colère, chose plus que fréquente entre elle et son frère. « Je me bloque pas, j'ai juste pas besoin d'un mec. » répondit Andy en essayant néanmoins de rester calme. « Par contre, à la place du mec qui essaye de faire passer l'attirance qu'il ressent pour une fille en l'appelant sa meilleure amie je crois que je me la fermerais. » elle ajouta avec un petit sourire. Bah tiens, la petite savait exactement quoi dire pour le foutre en rogne. Sentant qu'il devait calmer le jeu comme d'habitude, Raphaël intervint en se raclant la gorge « Arrêtez de vous engueuler pour un rien sérieux. Une petite partie de mario kart ça vous dit pas ? ». Car dans la famille, tout se résolvait à partir de jeux vidéos, les deux aquiescèrent non sans se lancer des regards de haine avant de rejoindre le canapé. Ils se disputaient constamment maintenant, évolution étrange pour les deux qui étaient si proches : leur caractère similaire pouvait être une explication possible. Heureusement que Raphaël était là pour calmer le jeu, toujours égal à lui-même. Tous les trois se retrouvèrent avec une manette à la main, Jules toujours avec son personnage préféré -c'est à dire Yoshi-, prêts à mettre une raclée aux deux autres. L'esprit de compétition était quelque chose de commun de la famille, normal quand on avait quatre frères et soeurs. Se retrouvant au milieu, Jules avait toujours été la passerelle entre tous, les reliant, n'appartenant pas vraiment à un groupe mais s'efforçant quand même de faire partie des deux -celui des jumeaux ou celui des deux plus jeunes-. Raphaël avait Andy, Dahlia avait Ethan et Jules était le centre, le noeud les reliant. Les deux garçons étaient restés proches en grandissant, mais avec la petite, c'était une autre paire de manches : ils se criaient dessus, nouvelle preuve d'amour fraternel. Ils n'arrivaient pas à faire autrement. Heureusement, le jeune frère était là pour les calmer. « Ah non je suis pas d'accord ! T'es sérieuse Andy à me balancer une carapace comme ça là ? » ... quand il ne s'énervait pas lui non plus. La fille ricana, habituée à l'entendre se plaindre. Elle faisait tout pour gagner, et son grand frère était tout simplement trop naïf. « Attends Raph, j'arrive à la rescousse et je vais te venger. » Ce que Jules aimait encore plus que de gagner, c'était d'embêter sa soeur. Et bim, la carapace bleue qui la replaça plus loin dans sa course, bien derrière ses frères. Tandis que ces deux-là se tapaient dans la main, la blonde s'énerva. « Vous faites chier ! Jules je te déteste t'es le pire des frères au monde ! » « Je sais, t'arrêtes pas de le répéter tous les jours. » répondit le plus vieux, nullement secoué par la nouvelle. « De toute façon y'a que Raphou qui est gentil ici. Lui je l'aime. » et elle lui tira la langue. « Oui alors vous êtes bien gentils, mais vous évitez de me mettre dans vos disputes, je reste neutre moi. » ajouta l'autre garçon, toujours égal à lui-même. Il détestait être pris à parti entre les deux, tout simplement parce que les disputes devenaient sans fin. De toute façon, son rôle d'arbitre et de médiateur lui allait à la perfection. « J'AI GAGNÉ ! » se mit-il à crier juste après. Les deux autres se tournèrent vers lui, les yeux ronds. Ils en avaient oublié la partie, à s'engueuler. Le plus vieux regarda la plus jeune, et lui dit « J'y crois pas, il en a profité pour nous gruger... » « On se venge ? » hochement de tête positif. « Non non, arrêtez vos conneries tout de suite là. » Mais il était inutile de protester, puisque le frère et la soeur sautèrent sur Raphaël pour commencer une bataille de chatouilles. Comme quoi, tout s'arrangeait autour des jeux vidéos.

« RAPHAËËËËËËL ! Où elles sont mes converse blanches ? » hurla le garçon de sa chambre. Tous les deux avaient emménagé ensemble il y a quelques mois de cela, et autant dire que c'était toujours le bordel. Un stéréotype d'appartement de mec, en fait. « Dans le hall d'entrée. » répondit simplement le bouclé. Des deux, c'était le plus ordonné et heureusement pour Jules qu'il était là, sinon on aurait retrouvé le plus vieux mort et enfoui sous des tonnes de vêtements et vaisselle sale. A croire qu'il ne grandirait jamais dans sa tête. « Merci ! » répondit-il simplement en allant chercher sa paire de basket. Il retourna dans le salon pour les enfiler et regarda son petit frère. Seulement quelques mois les séparaient, mais ils n'avaient jamais été aussi proches que maintenant, depuis qu'ils vivaient ensemble. Avant, Raphaël était beaucoup plus souvent avec Andy. Andy qui se sentait seule, maintenant qu'elle était l'unique enfant à habiter encore chez les parents... enfin habiter chez les parents était un grand mot puisqu'en fait, elle passait plus de temps à faire chier ses frères et à rentrer dans l'appartement comme dans un moulin. Toujours était-il que maintenant, c'était plutôt Jules et Raphaël qu'autre chose, et ça ne déplaisait pas au plus vieux, au contraire. « Tu viens avec moi ? » « Où ça ? » demanda le plus jeune, ce qui lui fit lever les yeux au ciel. « Au meetup, banane. » répondit Jules en soupirant. « Euh... j'sais pas trop. » dit simplement Raphaël, hésitant. C'était la première fois qu'on lui proposait ça, et il ne savait pas comment l'événement allait se dérouler. Jules allait rencontrer ses "fans". C'était bizarre de dire ça de son frère quand même, mais il fallait avouer qu'il en avait. Des personnes qui suivaient son blog mode, mais aussi ses vidéos youtube, une assez grosse communauté même. Il était même invité à la fashion week maintenant, c'est dire. Ça faisait un peu peur quand on y pensait. Le ton de son grand frère se fit suppliant. « Allez s'teuplait Raph... ça sera plus marrant si t'es là ! Et puis les gens ont envie de te connaître aussi. » Andy, Dahlia, Ethan étaient déjà passés dans certaines vidéos, et Raphaël non plus n'y avait pas échappé bien entendu. Ça n'était pas quelque chose qu'il adorait faire, mais il avait lui-même avouer que de temps en temps, c'était amusant. Il haussa alors les épaules et finit par répondre « Bon, c'est d'accord. » Jules leva grand les bras en signe de victoire et mit son chapeau sur la tête avant d'enfiler sa veste. « Alors on y va jeune homme ! » L'autre se leva, et ils étaient partis. Il n'y avait pas à dire, ils étaient plus proches que jamais. À croire que tout lui souriait, au Jules.

codes par get the london look, toute reproduction est interdite



Dernière édition par Jules P. Wilson le Dim 11 Mai - 19:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« i'd tell her to speak up, tell her to shout out talk a bit louder ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:13

le smiley trop bien choisi mdr
JE VAIS TE MANGER SOUS CETTE FORME  morue keu pervers 
bienvenue mi amor  string prvr 

-- - - - - - - - - - - - - - --

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.com/lien



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:14

Bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'y plaise!  canard 
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t92-the-road-i-didn-t-tak



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:15

Je sais que j'ai trop bien choisi héhé siffle 
bref merci chou ET MANGE MOI JE N'ATTENDS QUE ÇA pervers coeur2 
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« i'd tell her to speak up, tell her to shout out talk a bit louder ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 26 Avr - 14:22

je note je note  pervers 

-- - - - - - - - - - - - - - --

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.com/lien



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Lun 28 Avr - 14:25

ASHTON !  etouais etouais etouais bril bril pervers pervers 

-- - - - - - - - - - - - - - --

    ✗ Tout le monde sait comment on fait les bébés mais personne sait comment on fait des papas monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c'est ça faut l'sucer d'son pouce ou quoi ? Dites-nous où c'est caché, ça doit faire au moins mille fois qu'on a, bouffé nos doigts. Où est ton papa? ✗
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Lun 28 Avr - 16:40

ASHTON. OMG.
Spoiler:
 

BIENVENUE  chou 
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t138-les-minijupes-c-est-



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Mer 30 Avr - 16:54

BANDE DE BEAUX GOSSE OULALAH chou chou bave 
merci bril2 
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Mer 30 Avr - 18:02

ASHTON  sxe sxe sxe sxe sxe sxe sxe sxe sxe sxe 
ce mec est tellement chou **
OUELKOME  crazy 
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t150-hakuna-matata-mais-q



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Mer 30 Avr - 18:39

emma moh peace 
merci mignon 
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« i'd tell her to speak up, tell her to shout out talk a bit louder ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Jeu 1 Mai - 14:47

my god le vava de la fiche -jefonds-

-- - - - - - - - - - - - - - --

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.com/lien



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Ven 2 Mai - 11:00

Héhé, personne ne peut résister à la mignonneté d'Ashton  woops 
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« i'd tell her to speak up, tell her to shout out talk a bit louder ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Sam 3 Mai - 15:44

c'est ça oui mdr
tu as bientôt fini mi amor ?  pervers 

-- - - - - - - - - - - - - - --

Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.com/lien



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Dim 4 Mai - 13:01

Normalement oui, mais je suis pas sûre d'avoir fini ce soir siffle (je suis leeeeente je sais hide )
Revenir en haut Aller en bas



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: one more night. (jules)   Mar 13 Mai - 10:10

Moi je ne vois aucun problème, je te valide ceci! Bienvenue parmi nous, officiellement!

welcome in london my dear !
god save the gaultier's


Hello petit pudding, buveur de thé und so weiter diraient nos amis les allemands. Je t'annonce que tu es bel et bien validé(e) et tu vas pouvoir désormais rp avec nous au sein de la capitale ! Tu peux donc désormais vérifier si ton avatar est bien répertorié dans le bottin des avatars. C'est bon ? Il est temps pour toi de te lancer dans la gestion de ton personnage en demandant un logement et recenser au plus vite ton métier dans les sujets concernés (on clique sur les liens c'est magique comme le célèbre british potter). Pour te lancer dans le rp, ça sera toujours plus pratique de créer ta fiche de liens dans la bonne partie du forum et réclamer des liens aux autres ! Tu peux finaliser la création de ton personnage en créant son téléphone ou son twitter, pour ça direction la section social networks. C'est bon ? Tu peux donc rp, n'hésites pas à voter aux topsites en échange de points. D'ailleurs, il est nécessaire que tu te renseignes sur le système de points afin de les réclamer dans ce sujet. N'oublies pas d'aller régulièrement lire les articles de vogue qui poseront les règles à suivre ou à casser ! Tu peux aussi aller faire les jeux ou encore te rendre dans le flood pour faire connaissance avec les autres !


codes par get the london look, toute reproduction est interdite

Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t92-the-road-i-didn-t-tak

Contenu sponsorisé


will you get the london look ?







MessageSujet: Re: one more night. (jules)   

Revenir en haut Aller en bas
 

one more night. (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET THE LONDON LOOK. :: welcome to london.-