Partagez | .
 

 Liquor, liquor lips. (pv Sawyer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Liquor, liquor lips. (pv Sawyer)   Mar 29 Avr - 18:45

Sawyer &  Camden

Liquor, liquor lips




Le téléphone sonnait, encore, incessamment. Ce bourdonnement qui s'échappait de l'appareil l'agaçait au plus haut point. L'identité de celui qui était à l'autre bout du fil ne l'intéressait pas, la duchesse de Cambridge pouvait l'appeler, il n'était pas en état de répondre. Enfin non, peut-être qu'il aurait répondu si c'était Catherine. Peut-être qu'il aurait fait un effort pour la reine de l'élégance britannique. Il posa son sac à main en veau imprimé dessin Gancino près de la porte d'entrée. A l'intérieur, le téléphone vibrait encore, mais le son s'évanouit lorsque Camden ferma la porte de sa chambre. Il ne prit même pas la peine de retirer ses chaussures et tomba mollement dans son lit. La soirée de la veille avait été agitée et arrosée. Ses maux de tête le faisaient se retourner brusquement sur le matelas et il attrapa une boîte de comprimés posée sur le chevet en miroir. Il en avala trois, avant de se relever difficilement. La journée s'annonçait rude, mais il avait l'habitude. Il jeta un rapide coup d’œil par la fenêtre, puis son regard vagabond fit le tour de la pièce éclairée dans laquelle il se trouvait.  Elle était conçue dans des couleurs douces et délicates comme du gris chaud, délicatement relevé par un rose poudré. Le tout donnait à la pièce son ambiance cosy et reposante. Et du repos, le journaliste de mode en avait bien besoin. Il prit une douche, se rasa et resta en peignoir pour prendre son petit déjeuner. Croissants et café, comme tous les matins. L'appartement avait au final plus d'airs parisiens que londoniens et pourtant, la capitale anglaise l'entourait. Il enfila ensuite un jean slim à effet vintage et un polo en mail avant de prendre son téléphone. Huit appels manqués, treize messages. Il ne fit que lire les SMS en diagonale, avant de coincer le téléphone dans sa poche. La plupart des appels ont été émis par son père, le reste par ses collègues furieux parce que Beatriz ceci et Beatriz cela. Il n'y pouvait rien si elle voulait son café à telle heure précise, il n'était pas la Katniss de Vogue, il n'était pas le symbole de la rébellion, ce n'est pas à lui qu'il fallait se plaindre. Il se jeta sur une banquette en velours gris anthracite et attrapa l'un des magazines qui traînaient là-même. Vogue, essentiellement.

Si dans la matinée il en avait survolé les pages, c'était dans l'entreprise elle-même qu'il se trouvait quelques heures plus tard. Ses journées se résumaient ainsi: d'abord il rentrait chez lui, somnolait quelques minutes, prenait ses cachets, se préparait, prenait son petit déjeuner et s'il n'avait pas le temps s'arrêtait au Starbucks du coin, il se rendait à son boulot et le soir il sortait boire un verre. D'ailleurs, il avait prévu de s'arrêter au pub irlandais de Soho, là où on rit autant qu'on boit, situé dans le district gay du quartier. Il n'y avait que là-bas qu'on savait s'amuser, à son goût. Et c'était aussi là-bas qu'on faisait les plus belles rencontres, sachant que pratiquement tous les beaux londoniens gais y passaient leur nuit.

En sortant de son travail, il déposa sa voiture dans le parking privé de son immeuble. Jamais il ne se rendrait à Soho dans la voiture de luxe que lui a payé son père. Il le tuerait si elle disparaissait ! Alors que le soleil se couchait, la vraie journée de Camden commençait. Arrivé au bar, il ne fut pas étonné de croiser quelques visages familiers. C'était un habitué après tout, un client régulier. Il était entouré d'hommes à qui il avait brisé le cœur et les rêves, en les faisant mille baisers pour les abandonner seuls dans leur lit le lendemain matin. Ces hommes lui adressaient toujours la parole, sans doute trop saouls pour comprendre à qui ils parlaient. Mais, il y avait un homme perdu dans cette foule d'imbéciles ivrognes, un homme à qui il n'avait rien promis, pas encore. Sa nouvelle proie, le cuisinier.


Dernière édition par Camden St. James le Jeu 1 Mai - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t138-les-minijupes-c-est-



will you get the london look ?

avatar


« Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue. ».



MessageSujet: Re: Liquor, liquor lips. (pv Sawyer)   Jeu 1 Mai - 8:03


Une journée comme une autre et pourtant. Aucune n'était réellement identique. Non, il avait toujours des surprises, des nouveautés à découvrir. Et, c'était surement ce qui lui faisait aimer cette ville. Londres. Nouvel endroit pour une nouvelle vie. Nouvel endroit pour réapprendre à vivre, pour cesser de survivre. Oui, cet endroit était une bénédiction à ses yeux. Un endroit où il pouvait sourire et oublier. En partie. Car, il y avait toujours ses nuits. Un peu trop hantées, un peu trop douloureuses. Mais, c'était presque rien. Parce que maintenant, il était heureux. Et, c'était le plus important. Doucement, un sourire se glissa sur ses lèvres alors qu'il coupait en julienne des légumes. Cuisinier. Son métier. Il l'aimait. Même s'il avait appris sur le tas. Il était doué apparemment et, son chef était heureux de l'avoir à ses côtés. Ce qui l'aidait encore plus à reprendre le cours de sa vie.

Ce fut donc à l’heure habituelle après le service qu’il quitta son lieu de travail. Ses yeux s’attardant sur son smartphone. Pour voir ce qu’il s’était passé durant ses heures de boulot. La nuit commençant déjà à prendre le pas au jour. Mais, c’est ainsi que va le temps, la vie. Le jour puis la nuit. D’ailleurs, alors qu’il arrivait devant chez lui, il remarqua un message de ces amis. Ils l’invitaient à les rejoindre au bar. Il ne savait pas trop. Il devait se préparer et tout ça. Et…il avait encore un peu de mal avec les soirées. Et pourtant. Et bien pourquoi pas ? Pénétrant chez lui, accueillit par Skipy, il laissa échapper un rire avant de directement aller déposer des croquettes dans la gamelle du petit loup et de filer à la salle de bain. Parce que s’il voulait sortir, ce n’était pas dans sa tenue de travail !

C’est donc habillé d’un jean noir et d’un pull gris qu’il se glissa dans les rues de Londres. Pour rejoindre ses amis à Soho. Oui, c’était le quartier gay et, il en était bien content. Même si ses amis ne l’étaient pas, ils sortaient rarement ailleurs. Pour lui permettre de rencontrer l’amour comme il lui disait en rigolant. Lui, il savait juste que c’était pour qu’il ne soit pas gêné de danser ou s’amuser avec des garçons qu’il pourrait rencontrer. Ailleurs, dans d’autres bars, d’autres quartiers, c’était un peu moins évident. C’est donc le sourire aux lèvres qu’il passa les portes de l’Admiral Duncan.

La soirée avait déjà bien avancé. Et, il rigolait, un peu d’alcool déjà dans son sang alors qu’il s’amusait. Oubliant ses soucis. Et, c’est d’un pas encore sûr mais, un grand sourire sur le visage qu’il se dirigea vers le bar, son verre vide à la main. Ses amis se moquant un peu de lui derrière à cause d’une quelconque blague qu’il avait encore du mal à saisir. Un petit rire se glissa entre ses lèvres à l’instant même où son regard se glissa sur des jambes infinies et des fesses à damner un saint. Ce ne fut que lorsque son regard rencontra enfin celui de l’autre qu’il ouvrit des yeux surpris. Il le connaissait. Enfin, il l’avait déjà rencontré une ou deux fois. Un plus grand sourire s’afficha sur ses lèvres alors qu’il s’appuyait au bar. Lui adressant un petit signe de la main. Il allait bien, il n’avait pas mal. L’alcool lui faisait oublier. Ses douleurs, ses doutes. Mais, demain matin, où lorsqu’il se serait endormit, tout reviendrait. Plus fort. Comme à chaque fois. Mais, ce soir, il voulait s’amuser. Parce qu’il voulait réapprendre à vivre. Alors, après avoir fait signe au garçon, il lui tendit un verre. Plein. Il l’invitait. Parce que ce soir. Il était vivant et non survivant.
Revenir en haut Aller en bas
http://getthelondonlook.forumactif.org/t112-t-sais-que-tu-fais-c
 

Liquor, liquor lips. (pv Sawyer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» bran ♣ the curves of your lips rewrite history
» na hae jin + fill my cup put some liquor in it.
» Alysse Lucy O'Berry - Your lips are poison in my Veins
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET THE LONDON LOOK. :: The Admiral Duncan.-